Points de fuite.

décembre 2010–architecture

sans description

Utiliser la cour arrière du pavillon de Design pour créer un espace d’accueil pour le Centre de Design. Le mandat est simple, l’espace restreint. Dans des matériaux en phase avec ceux du pavillon existant, le projet s’articule comme un jeu de points de fuite, à la rencontre desquels viennent se dresser des plans verticaux. Le sol est retravaillé comme un ensemble de dalles de béton dont les joints sont les lignes de fuites.

sans description

En titane poli et réfléchissant se dresse un objet autonome qui empiète sur le trottoir, intrigue et invite à l’intérieur de la porte cochère.

Des lamelles d’acier noir mat viennent contrôler les circulations: tantôt verticales, elles filtrent ; tantôt horizontales, elles guident.

sans description

Des plans de bétons monolithiques avec le sol et dont une face est recouverte de tôle ondulée viennent délimiter l’espace le plus intérieur. Comme pour le fruit dont le nectar se situe à sous l’écorce, l’intérieur de l’espace créé par les deux plans et la courbe est lisse et contraste avec la rugosité de la tôle ondulée.

La courbe délimite l’espace de l’intervention dans la cour.

projet réalisé avec Samuel Harvey et Audrey Marceau-Pelletier